Rechercher
  • Julie HE

Haut les coeurs

L’ouverture du cœur, loin d’une simple expression, est un processus très intense où « meurt », sinon disparait comme un nuage de fumée, le personnage que nous avions cru être.


L’ouverture du cœur c’est la fleur qui en poussant brise la graine de l’intérieur pour pousser vers le ciel. La graine étant notre identité, ce que nous croyons être, notre prénom, nos goûts, notre éducation… Nous ne sommes pas faits pour rester là. Ceci est un cadeau merveilleux, une coque parfaitement trop petite pour qu’à un moment ce qui se trouve à l’intérieur, guidé par une force sans âge, brise et transcende cette limite pour pousser vers le ciel.

Qu’importe ce qui compose notre coque, chaque ingrédient est parfait, et c’est justement en arrêtant de lutter contre eux que nous les laissons effectuer la pression nécessaire au réveil de cette force qui nous mènera vers l’épanouissement. Lutter revient à renforcer la coque, la rendant apparemment toujours plus réelle, toujours plus rigide et finalement étouffante. Traiter indéfiniment de l’identité revient à faire un focus sur ce qui ne devrait être qu’un tremplin permettant le déploiement de nos ailes.

Dans ce qui pousse vers le ciel se trouve la force de l’Univers, de l’Infini qui va, qui flotte, qui s’étend, qui embrasse les limites qui sont seulement les témoins de son expansion. Oh délicieuses limites posées là pour servir un Plan d’Amour qui dépasse de loin l’imagination.

Ouvrir le cœur pose la volonté de se souvenir de CE QUI EST au-delà de la perception.

Et alors le voyage de retour a commencé.

​© 2020 par Le Seuil de l'Aube