milky-way-2695569_1920.jpg

INSPIRATIONS

Croquis de Sarah Mardirossian pour le Seuil de l'Aube

Un Cours en Miracle 

Helen Schucman et William Thetford

Le Livre de Vie - Introduction au livre de Thot & le Tarot de Vie

Christine Roy

L'oeuvre de Christiane Singer

Le Tarot Zen d'Osho 

Rêveur d'Oriah

Écrit par un sage amérindien

Je ne suis pas intéressé par ce que tu fais pour vivre...

Je veux savoir ce qui brûle en toi et si tu oses rêver la réalisation de ce que tu portes dans ton cœur.

Je ne suis pas intéressé par ton âge...

Je veux savoir si tu prends le risque de passer pour un fou au nom de l'Amour, de tes rêves et de l'aventure qu'est la Vie.

Je ne suis pas intéressé à savoir quelles planètes sont en carré avec la Lune...

Je veux savoir si tu as touché le centre de ta propre tristesse, si tu as été ouvert aux trahisons de la vie ou si tu es devenu endurci et fermé par peur d'une peine prochaine.

Je veux savoir si tu peux t'asseoir avec la douleur, la mienne ou la tienne, sans bouger pour la cacher, l'amoindrir ou l'arrêter...

Je veux savoir si tu peux être dans la joie, la mienne ou la tienne, si tu peux danser avec ferveur et laisser l'extase te remplir complètement jusqu'au bout de tes doigts et de tes orteils sans nous dire de faire attention, d'être réalistes et de ne pas oublier les limites de l'être humain...

Je ne suis pas intéressé à savoir si ce que tu dis est vrai

Je veux savoir si tu es prêt à décevoir les autres pour rester Vrai avec toi-même et si tu peux supporter d'être accusé de trahison et ne pas trahir ton Ame.

Je veux savoir si tu peux être fidèle et donc digne de confiance.

Je veux savoir si tu peux voir la beauté même lorsque ce n'est pas tous les jours joli et si tu peux sentir que la source de de ta vie réside en SA Présence.

Je veux savoir si tu peux vivre avec les échecs , les miens et les tiens et pourtant continuer à te tenir debout au bord du lac en criant à la pleine lune: "oui"».

Je ne suis pas intéressé par savoir où tu vis et combien tu gagnes...

Je veux savoir si tu peux te réveiller après une nuit de chagrin et de désespoir, de lassitude ou de douleur et faire ce qui doit être fait pour les enfants.

Je ne suis pas intéressé de savoir qui tu es et comment tu es venu jusqu'ici...

Je veux savoir si tu peux te tenir debout au milieu du feu avec moi et ne pas te dérober.

Je ne suis pas intéressé à savoir ce que tu as appris, où tu l'as appris et qui te l'a enseigné...

Je veux savoir ce qui te nourrit de l'Intérieur lorsque tout s'effondre autour de toi.

Je veux savoir si tu peux rester seul avec toi-même et si tu jouis vraiment de ta propre compagnie dans ces moments de vide.

L'ART DE LAISSER LA VIE NOUS TAILLER LA PEAU

Par ce texte, je rends hommage à chaque seconde de ma vie, reconnaissant la perfection en toute chose...

À chaque instant vécu pleinement, chaque regard, chaque rencontre, chaque étreintes, toutes les douleurs et souffrances, à chaque extase et à chaque drame. Dans les vides comme dans les pleins et même là où il semble n'y avoir plus rien. Être au plus près de la vie, en plein dedans, sans renier quoi que ce soit, sans s'éviter certain passage, sans réprimer les sensations quelles qu'elles soient (positives/négatives/agréables/désagréable), sans rien refouler mais au contraire en embrassant tout, en ne faisant semblant de rien. 

Notre vie est totalement sur - notre - mesure et est orchestrée avec/par/dans une Intelligence  qui dépasse l'entendement humain et à laquelle nous pouvons nous ouvrir seulement par la conscience du coeur.

En cela, la Vie est en elle-même une voie d'éveil.

Alors

Quand viendra le moment où tu en auras marre de résister

Quand tu n'écouteras plus les pensées qui te disent que c'est pour plus tard et te décrochent de maintenant

Quand tu te laisseras prendre par ce qui te fait vibrer tout de suite

Quand tu te jetteras dans la vie sans arrières pensées, sans décalage critique

Quand tu mettras les mains, le nez et le coeur dans les endroits les plus sombres en toi-même

Et y découvriras ta véritable lumière 

Quand tu ne seras plus en apnée

Qu'en respirant tu ne sentiras plus la limite entre le dedans et le dehors

Quand enfin tu te laisseras trouver par ce qui ne s'attrape pas

Tu réaliseras que le "quand" est un espace mental qui limite ta vision d'une vérité bien plus vaste qui ne demande qu'à s'étendre et te rappellera depuis un espace insondable que tu as toujours su

Julie

​© 2020 par Le Seuil de l'Aube